Restaurant gastronomique à Angers (49) - Une Île
Accueil > Un carnet de bord > Nos vacances à Austin

Un carnet de bord

Nos vacances à Austin

vendredi 10 avril 2015

Dire que ce fut l’exploit de l’année serait sans doute un peu exagéré, voir prétentieux.
Mais tout de même, nous y sommes allés (c’est loin), on a vu le Texas (vraiment pas beaucoup),
et sommes toujours vivants ! (je ne parle pas du danger aérien).


Nous avons tout d’abord énormément ri ( c’était prévu).Nous avons beaucoup travaillé (un peu plus que prévu ?).
Avons bu raisonnablement (le vin "Couraultien" de nos bagages et quelques bourbons locaux).

Quoi d’autre ?

Ah Si !
Nous avons fileté (lever les filets) de kg de poisson (frais), ouvert des quantités de Saint Jacques (énormes), épluché des caisses de légumes (bio évidemment, et j’oubliais une troupée de canards...
puis,
Nous avons eu une panne de gaz pendant le service, quelques soucis électriques (générateur un peu faible),
une grosse averse orageuse, tout cela sous deux tentes...
Mais en comptant sur notre propres forces (cf. une période historique révolue), nous avons vaincu !

Vous auriez pu venir à Austin "Chez Rémi" ou à une "île", et vous auriez retrouvé les nappes, les couteaux Perceval, le service affable et distingué, la qualité et la générosité des assiettes (surtout celles de Rémi)
Bref, notre tente resto-éphémère avait "de la gueule".

Et puis, l’accueil enthousiaste des américains (Ah nos français blasés !),
la gentillesse et l’efficacité d’une équipe technique féminine, tatouée et "piercing..ée" jusqu’aux yeux,
cette grosse ville au son des guitares, tard dans la nuit,
le sandwich au homard d’un Food-trock,
et tout plein d’autres choses qui bientôt seront des souvenirs.
Mais peut-être par dessus tout, une fois de plus la démonstration qu’une grosse envie collective génère une force toujours étonnante.

Merci à Rémi, le multi réalisateur, catalyseur, à ces jeunes gens d’Austin Angers créative, qui œuvrent pour ce projet avec sourire et efficacité, même si j’ai du mal à leur pardonner leur jeune âge qui les rend fringants jusqu’à 4 h du mat !!!

I ps On va quand en chine ? (cf. l’époque révolue)

II ps Celui qui me trouve le nom du personnage à qui je fais allusion gagne un dîner pour deux à une ile !....

Chef "Gérard".

info portfolio

Répondre à cet article


Plan du site | mentions legales Une Ile, 9 rue Max Richard 49000 Angers - tél. : 02 41 19 14 48